Blogue

par Steve Lapierre

Le programme croisé Nouveau-Brunswick-France connaît du succès

Dieppe, le 14 mars 2014 – Trois ans après son implantation, le Programme croisé Nouveau-Brunswick-France de l’école Amirault de Dieppe continue d’être une option intéressante pour de nombreux parents.

Né d’une collaboration entre le District scolaire francophone Sud

et l’Académie de Rouen, le programme croisé permet à des élèves de la maternelle à la 2e année de suivre un programme académique qui intègre des éléments du curriculum néo-brunswickois et du curriculum français.

Chaque année depuis sa mise en place, le programme permet à des enseignantes et à des enseignants de la France de venir prendre la classe d’un enseignant ou d’une enseignante de l’Acadie et vice-versa, dans le cadre d’un échange dit « poste-à-poste ». L’année suivante, après toute une année scolaire passée en France, l’enseignante ou l’enseignant acadien revient à l’école Amirault et enseigne au programme croisé. Ces expériences permettent des échanges pédagogiques des plus enrichissants.

Cette année, Madame Luce Guignery participe au programme d’échange et est titulaire d’une classe de la 2e année où elle enseigne le programme croisé. Le mélange de sa propre culture avec celle de sa collègue acadienne qui enseigne le deuxième groupe du programme croisé, Madame Lise Robichaud, donne lieu à un partage unique. « J’utilise notamment la poésie pour permettre aux élèves d’ici de découvrir toute la beauté de la langue française; d’enrichir leur vocabulaire et de livrer un texte avec plus d’assurance. Les résultats sont époustouflants. », indique Madame Guignery. « Dans le curriculum régulier du Nouveau-Brunswick, on fait peu de place à l’utilisation de ce genre littéraire en 2e année. », indique Madame Robichaud. « Ce partage de pratiques pédagogiques est l’un des grands avantages du programme croisé. Sans parler de la grande richesse au niveau de la construction identitaire de nos élèves. » ajoute-t-elle.

« J’aime beaucoup le fait de travailler en équipe et le fait d’avoir du temps pour échanger avec mes collègues sur le plan des apprentissages. À mon avis, l’approche collaborative est gagnante tant pour le personnel enseignant que pour les élèves.», ajoute Madame Guignery. « J’ai aussi appris à davantage laisser les élèves travailler en autonomie; à modéliser, puis à me retirer. Je veux certainement ramener cette façon de faire avec moi en France. », indique-t-elle. « Bien sûr, je souhaite aussi faire connaitre l’Acadie chez moi, puisque votre histoire est très peu connue là d’où je viens. ».

Les enseignantes Luce Guignery et Lise Robichaud lancent ces jours-ci un blogue scolaire qui donnera une vitrine au monde entier sur leurs salles de classe respectives. Le blogue peut être consulté en cliquant ici.

C’est Madame Nathalie Allain qui profite du programme et qui enseigne en France pour l’année scolaire 2013-2014.

Le programme croisé sera offert de la maternelle à la 3e année, dès septembre prochain. Vous pouvez communiquer avec l’école Amirault pour plus d’information ou inscrire votre enfant en ligne à l’adresse francophonesud.nbed.nb.ca en cliquant sur « S’INSCRIRE À L’ÉCOLE ».

À propos de l’Académie de Rouen

Créée en 1964, l’Académie de Rouen correspond à la région de Haute-Normandie, elle comprend les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime.
Cette institution est la 15e académie de France par sa population scolaire et universitaire. Elle compte 1 814 écoles, deux établissements régionaux d’enseignement adapté, 201 collèges, 70 lycées d’enseignement général et technologique et 36 lycées professionnels. Elle accueille dans ses établissements au-delà de 370 milles élèves et apprentis chaque année.

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » Le programme croisé Nouveau-Brunswick-France connaît du succès

Haut de page