Vie pédagogique

L’éducation physique au quotidien

Document d’orientation

Inspiré du DSFNE (District scolaire francophone Nord-Est)

Une étude révèle que les élèves qui ont des cours d’éducation physique cinq fois par semaine ont un rendement supérieur à celui du groupe contrôle en ce qui concerne les travaux scolaires (Shephard et Trudeau, 2000).

 

L’école Le Sommet désire s’inspirer d’un modèle qui existe présentement au District scolaire francophone Nord-Est afin d’innover en offrant des cours d’éducation physique au quotidien à ces élèves de 6e à 8e  année. Cette stratégie permettra de constater l’impact de l’éducation physique quotidienne sur les apprentissages en plus de promouvoir un mode vie sain et actif.

 

Comment l’activité physique peut-elle améliorer le rendement scolaire?

 

Les bienfaits de l’activité physique sur le corps sont évidents mais qu’en est-il de ses effets sur le rendement scolaire? Selon Jeunes en forme Canada plusieurs bienfaits de l’activité physique pourraient améliorer le rendement scolaire :

 

  • Production de substances qui protègent les neurones délicats du cerveau
  • Amélioration de la mémoire, de la concentration et de la durée d’attention
  • Amélioration des notes et des résultats aux examens
  • Augmentation de l’estime de soi, de la confiance en soi et de l’image de soi
  • Diminution des mauvaises conduites à l’école
  • Sentiment accru d’appartenance à l’école
  • Inclusion plus facile des enfants qui présentent des différences sur les plans du développement ou de l’apprentissage.

 

Plusieurs recherches ont été menées concernant l’effet de l’activité physique sur le rendement scolaire. Parmi celles-ci celles de Mackenzie (1972) et Shephard démontrent que la portion du temps pédagogique réservée à l’éducation physique n’a aucune répercussion négative sur le rendement scolaire et qu’elle peut même l’améliorer.

D’autres recherches démontrent des résultats beaucoup plus convaincants. En effet plusieurs chercheurs stipulent que l’activité physique quotidienne à un lien direct avec le rendement scolaire. Selon Keays (1993) une activité physique de moyenne à intense permet d’améliorer le rendement dans différentes matières et fonctions, comme le calcul, la lecture, la mémorisation et la catégorisation (Keays, 1993). Des composantes qui sont étroitement liés au français et les mathématiques. Les résultats du California Physical Fitness Test (2004) révèlent un lien direct entre la forme physique et les résultats scolaires (California Department of Education, 2004). Jeunes en forme Canada affirme qu’une action de promotion de la santé en milieu scolaire effectuée en Ontario dont l’activité physique était l’élément principal montre que les notes ont augmenté de 36 % en lecture et de 24 % en mathématiques sur une période de deux ans. Une autre étude des Centers for Disease Control and Prevention (États-Unis) a permise de conclure que les filles qui avaient les plus hauts niveaux de participation à l’éducation physique ont obtenu des notes plus élevées en lecture et en mathématiques. La recherche démontre clairement que l’activité physique peut avoir un lien bénéfique sur les résultats scolaires.

 

 

Situation actuelle

 

Selon le deuxième portrait du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick rendu public en novembre 2010, les comportements liés à la santé empirent au Nouveau-Brunswick. En effet les résultats démontrent que la province présente le plus haut taux d’obésité au pays soit 28,5% comparativement à la moyenne nationale qui est de 18%. L’inactivité physique est connue comme un des principaux facteurs liés à l’obésité. Les cours d’éducation physique peuvent donc être un bon point de départ pour favoriser un mode de vie sain et actif. En ce sens EPS Canada stipule que :

 

 

Conclusion

 

Nul doute que l’éducation physique quotidienne est une stratégie gagnante qui mènera à augmenter le niveau d’activité physique chez les jeunes. De plus les recherches semblent appuyer le fait qu’à long terme il sera possible d’augmenter les résultats scolaires également. Le projet d’éducation physique quotidienne est présentement au niveau de la 6e année, il devrait s’étendre aux niveaux 7e et 8e années dans les prochaines années.

Accueil » Vie pédagogique » L’éducation physique au quotidien

Haut de page