Blogue

par lucmichaud

Les élèves de LJR explorent les différentes sources d’énergie renouvelable avec le Projet Gaïa

Jimmy Therrien, agent des programmes éducatifs des écoles francophones pour le Projet Gaïa

Jimmy Therrien, agent des programmes éducatifs des écoles francophones pour le Projet Gaïa

Projet Gaïa

La semaine dernière, Jimmy Therrien, agent des programmes éducatifs des écoles francophones pour le Projet Gaïa, avec l’aide de sa collègue Élaine Savoie, agente réprésentant les écoles francophones du Nord-Ouest, sont venus présenter aux élèves des cours de sciences et de géographie les différentes sources d’énergie alternative en leur faisant vivre une expérience pratique avec le CÉM (Centre d’Énergie Mobile).  Ce centre interactif consiste en une remorque de 4 mètres de longueur qui contient une variété de types d’appareils d’énergie, qui sont contrôlés par le biais de cinq écrans tactiles.

Le but principal du programme du CÉM est de permettre aux jeunes de réfléchir aux avantages et aux désavantages des technologies de l’énergie renouvelable, ainsi que de prendre conscience de la rapidité avec laquelle les sociétés actuelles consomment leur énergie, une énergie qui est généralement de sources non renouvelables et dont la demande continue d’augmenter avec entre-autres la monté démographique et l’accès à diverses technologies domestiques.

À bord du CÉM se retrouve :

Une éolienne de 500 Watts : celle-ci peut être rapidement érigée au moyen d’un treuil à une hauteur ajustable de 5 à 10 mètres. Les hélices peuvent être rapidement changées, ce qui permet aux élèves de tester plusieurs designs et configurations d’hélices sur l’éolienne. Les élèves peuvent voir en temps réel la vitesse du vent à plusieurs altitudes, les révolutions par minute de l’éolienne (RPM), la tension et le courant électrique, la puissance disponible, la puissance générée et l’efficacité énergétique de l’éolienne.

Centre d'Énergie Mobile

Centre d'Énergie Mobile

Un panneau solaire photovoltaïque de 175 Watts : ce panneau est monté sur une tête robotique à double axe qui permet aux élèves d’orienter le panneau comme ils le désirent, et même de suivre automatiquement le trajet du soleil dans le ciel. Les élèves peuvent observer la radiation solaire en temps réel, ainsi que la tension et le courant électrique, la puissance générée et l’efficacité énergétique du panneau.

Un panneau solaire thermique : ce panneau, qui réchauffe l’air ambiant, est aussi monté sur une tête robotique à double axe. Cela permet aux élèves de comparer les degrés d’efficacité énergétique entre le chauffage solaire et la production d’électricité solaire. Les élèves peuvent également observer la radiation solaire en temps réel, ainsi que le flux d’air, la différence de température de l’air entre l’entrée et la sortie du panneau, la puissance générée et l’efficacité énergétique du système.

Une démonstration d’hydroélectricité par pompage : une simulation hydroélectrique où la hauteur du barrage et le flux d’eau s’échappant du barrage sont tous deux ajustables. L’eau entreposée dans un réservoir sous la remorque, est pompée jusqu’au réservoir supérieur qui sert de stockage d’énergie temporaire.

Les élèves travaillent avec des technologies de l'énergie renouvelable

Les élèves travaillent avec des technologies de l'énergie renouvelable

Une bicyclette génératrice (cyclo-générateur) : afin d’avoir une meilleure compréhension de la quantité d’énergie que nous utilisons réellement, nous avons à bord une bicyclette munie d’un compteur de puissance, qui mesure en temps réel la puissance générée par un élève qui pédale sur la bicyclette stationnaire.

Station météorologique : cette station mesure la vitesse du vent, la masse volumique de l’air, la radiation solaire, et la température ambiante.

En travaillant manuellement avec les différentes stations du CÉM, les élèves comprennent mieux les avantages et désavantages des sources d’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique.  Ils constatent que même si l’efficacité de ces source dépend de facteurs incontrôlables, tels le soleil, le vent et l’eau, ils représentent quand même les moyens les plus propres et plus viable à produire de l’énergie pour maintenant et à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Blogue » Les élèves de LJR explorent les différentes sources d’énergie renouvelable avec le Projet Gaïa

Haut de page