Blogue

par

Nord, Sud, Est, Ouest, l’école L-J.-R. célèbre en grand la vie en français!

La Cérémonie de reconnaissance de la 25e Semaine provinciale de la fierté française (SPFF) a vivifié l’école Louis-J.-Robichaud (L.-J.-R.) et ses invités le vendredi 21 mars. Animé par les élèves, Mélanie Cormier et François Poirier, le spectacle de a été un franc succès. Divers projets réalisés par les élèves ont été mis en valeur durant cette journée qui a pris l’école d’assaut.

Un charmant documentaire de l’élève Emma Carroll sur la ville de Shediac a lancé la cérémonie à laquelle une équipe d’élèves, de personnel travaillaient depuis le début de l’année scolaire. L’orchestre maison composé d’élèves et de l’enseignant Steven Haché a ponctué la cérémonie de musique entraînante, dont la chanson thème de la SPFF, C’est un amour. Les élèves de la classe d’histoire de Sylvie Drisdelle ont fait rire l’auditoire avec des sketchs comiques sur les personnages historiques Louis-J.-Robichaud, Pascal Poirier et Ombéline Poirier. Ils ont écrits les pièces en classe pour les monter avec le comédien Robert Gauvin dans le cadre d’un projet GénieArts. Des bâtons de hockey et des ballons de volley ont tappé, volé et dansé dans une vidéo toute spéciale. Montée par professeur de musique et percussionniste Michel Deschenes et interprétée par les équipes scolaires de hockey masculin et de volleyball féminin, la chorégraphie était le fruit du projet GénieArts Percussions sportives. Elle a été montrée sous forme de vidéo car l’équipe de hockey masculin les Patriotes ont dû s’absenter de la cérémonie pour se rendre au Championnat provincial du hockey des écoles secondaires. Le spectacle a fini en grande avec un flash mob dansant, avec les mascottes de l’école et de la Ville de Shediac, ainsi qu’avec le rythme du groupe de samba de l’Université de Moncton.

Accueillis dans le décor grandiose, des élèves de diverses écoles sont montés recevoir divers prix pour leur contribution à la fierté francophone (voir encadré). L’immense drapeau Acadien, servant de rideau d’arrière scène a été fabriqué par un groupe d’élèves grâce au soutien de l’enseignante Sabrina Arsenault et du Fonds d’appui pour le développement de la culture entrepreneurial en éducation géré par l’organisme Place aux compétences. Le phare, presque grandeur nature, qui a servi scène pour les animateurs a, lui aussi, été construit à l’école.

L’école entière était décorée et festive. Un kiosque de faux tatouages acadiens a été installé dans le carrefour. Les 70 dignitaires, invités, commanditaires et partenaires, ont pu apprécier les projets de recherche préparés par chaque classe titulaire. Les quatre coins de la province y étaient représentés et servaient de guide vers les différents secteurs de l’école.

Les invités ont été accueillis par les élèves et un dîner de chiar, rouleaux au homard, baillarge, six-pâte, fricot, poutines râpée, ployes, pâté aux palourdes, pets de sœur et tarte aux pommes et poutines à trou, préparé par la Cafétéria LJR, avec l’apport de la Co-op de Shediac. Tout comme la cérémonie, un véritable écho au slogan de la SPFF 2014 : Nord, Sud, Est, Ouest: partout où je vais, je vis en français!

Merci au comité d’organisation et à tous et toutes ceux et celles qui ont contribué au succès de cet événement rassembleur. Merci à Anika Lirette et Justin Gauvin et au comité technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Blogue » Nord, Sud, Est, Ouest, l’école L-J.-R. célèbre en grand la vie en français!

Haut de page