Blogue

par ixmedia

Remise de diplôme: les finissants sont invités à apprécier le moment présent!

Durant la cérémonie de remise de diplôme de cette année à l’école L’Odyssée, les finissants évoquaient inévitablement leurs nombreux souvenirs de leur séjour scolaire et réfléchissaient définitivement à leurs plans pour le futur qui les attend. Toutefois, c’est l’importance de vivre le moment présent qui fut le message principal transmis aux jeunes.

Le directeur de l’école, Monsieur Alain Bezeau, a invité les jeunes, les familles et les amis à prendre une minute pour se concentrer sur leur respiration, tout en rejetant leurs préoccupations et leurs pensées négatives, afin de vivre le moment présent. Il expliquait l’importance de prendre le temps d’arrêter dans la vie. Visiblement fier des 176 finissants recevant leurs diplômes cette année, il tenait à leur donner un deuxième outil servant à surmonter les défis que leur lancera la vie. Il procéda à expliquer pourquoi tous les gens dans la salle avaient reçu un bracelet orange avant la cérémonie, sur lequel on pouvait lire « Je suis optimiste.» « Celui-ci est un symbole d’engagement de 21 jours qui signifie que l’on s’engage à demeurer optimiste 21 jours consécutifs. », expliqua-t-il. Excités par le désir de vouloir tenter de chasser le pessimisme, la grande majorité des gens dans la salle ont placé celui-ci sur leur poignet droit, symbole d’engagement.

Par la suite, c’est l’invité d’honneur, soit Monsieur Chris Collins, Député de la circonscription de Moncton-Est et père de Sean Collins, un ancien camarade de classe des finissants de L’Odyssée, qui s’est adressé aux finissants. Il expliquait qu’il aurait bien voulu, avec sa femme Lisette Richard, regarder fièrement son fils monter sur scène afin de recevoir son diplôme avec ses amis de la Garderie ABC, l’école Champlain, l’école Vanier, l’école Le Mascaret et l’école L’Odyssée, mais qu’en chemin, il y a eu un obstacle, soit le cancer.

« Sean aimerait bien que je vous explique qu’il était déterminé de ne pas laisser les mauvaises surprises l’empêcher de faire ce qu’il aimait dans la vie. » Monsieur Collins dit aux odysséennes et odysséens qu’il était convaincu que le bonheur les attend, mais qu’ils devront prendre le contrôle de leur vie, afin d’accomplir leurs rêves. « Ne gaspillez pas votre temps, ne tenez pas la vie pour acquis, vivez avec dévotion, appréciez les gens autour de vous, soyez heureux et jugez votre succès par vos sourires, et non votre argent. »

Sean Collins

Son fils, décédé du cancer il y a exactement cinq ans aujourd’hui, a beaucoup accompli de choses durant sa jeunesse. Deux livres ont été écrits à son sujet, dont « Dix aiguilles » : un livre ayant amassé des milliers de dollars pour des patients atteints du cancer. L’histoire de Sean, nous rappelant l’importance de vivre chaque journée comme s’il s’agissait de notre dernière, sera aussi présentée dans le livre « Bouillon de poulet pour l’âme ». Également, on ne peut passer sous le silence le fait que l’Acadie Nouvelle a nommé Sean « personnalité de l’année » en 2007.

Une bourse de 4000 $ devait être remise à un finissant de l’école ayant écrit un texte concernant l’intimidation. « On voulait faire quelque chose de spécial, surtout pour l’année qu’il aurait obtenu son diplôme parce que c’est toujours un moment qu’on se souvient. Avec sa conscience sociale, Sean était contre l’intimidation à l’école », explique Mme Richard. Daniel Lacenaire, meilleur ami de Sean, est un des deux gagnants ayant finalement chacun reçu une bourse de 2000 $. Ce fut certes un moment très émouvant.

Bien entendu, la porte-parole des finissants, Michelle Lirette, n’a pu passer par-dessus la chance de rendre hommage à son ancien camarade classe. C’est avec beauté qu’elle lit cet extrait du livre « Dix aiguilles » : « Quand j’ai appris que j’avais le cancer pour la troisième fois, j’ai pleuré right longtemps et je voulais juste mourir. Je me demandais « why me, why me et why me ? » But again, je peux me dire « why me ? », ou je peux me dire « why not me ? », et continuer à faire des choses. » Elle encouragea les finissants à vivre chaque jour de leur vie avec cette philosophie.

Gauche à droite: Camille Champigny, M. Alain Bezeau et Michelle Lirette

La récipiendaire de la Médaille du Gouverneur général, Mlle Camille Champigny, est une élève qui vit sûrement selon une autre sage pensée de Sean Collins, soit de ne rien remettre au lendemain et de suivre ses rêves, car elle était la plus jeune diplômée de l’école, recevant son diplôme à l’âge de 16 ans, avec une moyenne de 95,14 %. Si cela n’est pas suffisant pour impressionner quelqu’un, elle a entreprit les démarches nécessaires afin de réaliser un projet de recherche sur le cancer du sein à l’Institut atlantique de recherche sur le cancer, cette année. C’est avec beaucoup de détermination et d’effort qu’elle a su composer avec le travail de chercheuse et celle d’une élève au secondaire; il ne faut alors aucune explication pour appuyer le fait que ses consœurs et confrères étaient tous très fiers d’elle.

Ancrés dans la conscience appréciative pour la vie, les finissants affichaient tous de très beaux sourires pour la photo qui fut prise à la fin de la cérémonie, célébrant le moment « Heureux et excités pour la journée et le moment  », comme Sean voudrait qu’ils le fassent tous les autres jours de leur vie qu’ils recevront comme cadeau.

Photo des finissants - École L'Odyssée (Gracieuseté: Ben Gautreau)

Source et renseignements :
Christine Allain
Agente de développement culturel et communautaire
École L’Odyssée
Tél. : (506) 869-6659

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Blogue » Remise de diplôme: les finissants sont invités à apprécier le moment présent!

Haut de page