Blogue

par Diane Richard

Jour du chandail orange!

Pourquoi soulignons-nous la journée du chandail orange ?

La Journée du chandail orange, sera soulignée le 28 septembre et aura comme slogan « Chaque enfant compte! » Cette journée vise à reconnaitre les séquelles subies par des milliers de jeunes autochtones qui ont fréquenté les pensionnats au cours des 19e et 20e siècles.

La Journée du chandail orange prend ses origines en mai 2013 à Williams Lake en Colombie-Britannique lors d’un projet commémoratif du pensionnat « St-Joseph Mission Residential School ». Une ancienne élève de ce pensionnat, Phyllis Jack Webstad, a témoigné s’être fait prendre par son enseignant un chandail orange brillant que sa grand-mère lui avait acheté. En partageant son histoire, elle s’est rendu compte que plusieurs survivants avaient des histoires semblables. Par conséquent, La Journée du chandail orange est devenue une occasion de se rappeler de cette époque affreuse, et nous encourage à créer un système scolaire où toutes les traditions et cultures sont accueillies.

Voici l’histoire de Mme Phyllis Jack Webstad (traduction de l’anglais) :

« Je suis allée à la Mission [autre terme pour pensionnat] pendant un an. Je venais d’avoir mon sixième anniversaire. Nous n’avions pas beaucoup d’argent, et il n’y avait pas d’aide sociale, mais ma grand-mère a trouvé les moyens de m’acheter un nouvel ensemble pour aller à l’école. Je me rappelle la visite au magasin Robinson pour choisir une nouvelle chemise orange toute brillante. Elle était ornée d’œillets et de dentelle, et je me sentais si belle, et j’étais si enthousiaste de penser à la rentrée. Mais quand je suis arrivée à la Mission, ils ont pris tous mes beaux vêtements, incluant la belle chemise orange. Je ne l’ai plus jamais revue, sauf quelquefois je croyais la voir portée par d’autres enfants. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi on ne pouvait pas me la rendre. C’était la mienne! Depuis ce moment, la couleur orange m’a toujours rappelé de cet incident, que mes sentiments ne comptaient pour rien et que personne ne se souciait de moi. Je me suis rendu compte que mes sentiments d’insignifiance et d’inutilité, implantés depuis ce jour-là, ont affecté comment j’ai vécu ma vie au cours de plusieurs années. Je voulais toujours ravoir ma belle chemise orange. »

Phyllis (Jack) Webstad, Dog Creek, C.-B.

Pour plus d’information, ainsi que des activités à animer avec vos élèves, veuillez consulter le lien suivant et sortez vos chandails orange le vendredi 28 septembre!

https://collabf.nbed.nb.ca/enseignants/res/ppn/Biblio%20Perspectives%20des%20Premires%20Nations/Journée%20du%20chandail%20orange%20-mise%20en%20contexte%20pour%20le%20personnel%20_juin%202018.docx

 

Chantal DesRoches
Agente en amélioration continue
Responsable des dossiers des sciences humaines et des Premières Nations
Chantal.desroches@nbed.nb.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Blogue » Jour du chandail orange!

Haut de page