Blogue

par Diane Richard

PETL commémore la journée du chandail orange à Elsipogtog.

Le lundi 30 octobre, les élèves de la 5e année et 6e année des classes de Mme Chantal et Mme Jolaine ont pris la route pour l’école Élémentaire d’Elsipogtog. Ces derniers ont eu la chance de célébrer la journée du chandail orange avec les élèves et aînés présents pour une journée de commémoration.

C’est donc dès le début de la journée que les élèves ont pris la route. Le groupe était suivi d’une équipe de tournage afin de documenter le tout.  En effet, les Productions du milieu ont suivi Mme Paryse Suddith qui est à l’origine du projet, dans ses démarches envers la réconciliation des deux peuples.

À leur arrivée, les jeunes des deux écoles ont été rassemblés dans la cafétéria afin de débuter la journée avec une cérémonie de « smudging ». Rassemblés en cercle, la directrice adjointe de l’école d’Elsipogtog a expliqué aux élèves que de cette façon, tout le monde est en mesure de se voir et que cela signifie aussi que nous sommes tous égaux. Par la suite, ils se sont dirigés à l’extérieur afin de participer à un rallye dans lequel les élèves devaient trouver la réponse à une vingtaine de questions portant sur les cultures acadienne et autochtone. Regroupés en équipe de quatre élèves, deux acadiens et deux autochtones, la coopération était de mise afin de trouver les réponses! C’est le sourire aux lèvres et dans la bonne humeur que l’activité a pris place.

Suite au rallye, les élèves de l’école PETL ont eu la chance de rencontrer un aîné qui leur a expliqué brièvement les traditions autochtones et aussi parlé des écoles résidentielles dont il était lui-même un survivant. Ce fut un moment magique avec les élèves durant lequel la « Honour song » a été interprétée. M. Bernard Richard, politicien et ombudsman et fier défenseur des droits des enfants, a également adressé la parole au groupe pour parler de l’importance de la réconciliation des deux peuples.

Suite au dîner, tous les élèves de l’école ont été réunis au gymnase pour une cérémonie visant à honorer les survivants des écoles résidentielles. En guise de remerciement pour l’accueil et de soutien envers les victimes, des élèves de l’école PETL ont remis des pancartes à l’effigie du chandail orange et arborant le slogan « Chaque enfant compte ».

Il s’agit du 2e rallye organisé entre les élèves de 5e année des deux écoles. Il ne s’agit certainement pas du dernier! Des liens d’amitié se sont déjà formés entre les jeunes par qui l’avenir se dessine. Au nom des élèves, wela’lin/ merci pour l’accueil et au plaisir de continuer le tissage des liens entre les deux cultures!

Mme Paryse Suddith, à gauche, discute avec Mme Marina Milliea, directrice adjointe de l’école d’Elsipogtog et M. Bernard Richard.

Les questions posée lors du rallye et les élèves en action!

Un aîné et survivant des écoles résidentielles a adressé la parole aux jeunes.

Commentaires

  1. Bernard Richard dit :

    La journée du chandail orange, le 30 septembre 2019, restera collée dans ma mémoire. Elle marque un autre pas dans la marche vers la réconciliation entre les peuples Mi’kmaq et acadien. Les élèves de l’école PETL étaient très bien préparés pour l’activité et j’étais fier d’eux et de la qualité de leur participation. Bravo à Paryse, Diane, Jolaine et Chantal!
    Merci aussi à l’école d’Elsipogtog pour un accueil chaleureux et éducatif. Marina, Lenore, Peter (aîné) et Marilyn (porte-parole des survivants des écoles residentielles) ont témoigné de leur gratitude pour la présence des élèves de PETL en chandails oranges. Enfin, merci aux directions des deux écoles et au DS fancophone sud pour avoir appuyer cette belle initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Blogue » PETL commémore la journée du chandail orange à Elsipogtog.

Haut de page