Blogue

par Eric Kennedy

Être en santé à l’école et dans sa communauté

Christine Roherty, directrice, Jeunes cœurs en santé, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Nouveau-Brunswick, découvre les prouesses athlétiques de Félynx, la mascotte de l'école, lors du lancement du programme Écoles favorables à la santé du 19 février dernier.

Christine Roherty, directrice, Jeunes cœurs en santé, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Nouveau-Brunswick, découvre les prouesses athlétiques de Félynx, la mascotte de l’école, lors du lancement du programme Écoles favorables à la santé du 19 février dernier.

L’École des Pionniers de Quispamsis, qui soufflera sa première bougie en mai prochain, souhaite avoir un impact significatif dans la vie de ses élèves et dans sa communauté. En effet, avec cinq autres écoles de la province, elle fait partie du projet-pilote « École favorable à la santé du cœur » mis de l’avant par La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Nouveau-Brunswick. Cette initiative a pour but d’enseigner de saines habitudes de vie aux élèves et à leurs parents.

Au total, quatre écoles anglophones et deux écoles francophones relèveront quatre défis sur deux ans, afin d’encourager des comportements sains. Les écoles retenues sont : Glen Falls Elementary (Saint-Jean), Terry Fox Elementary (Bathurst), St. George Elementary (St-George), Kingsclear Elementary (Fredericton) et l’École Donat-Robichaud (Cap-Pelé – également du District scolaire francophone Sud).

« À l’École des Pionniers, nous voulons non seulement sensibiliser nos enfants à prendre soin d’eux-mêmes et à être conscients de l’importance de leur santé, mais on veut aussi sensibiliser les parents et la communauté en général. À travers les défis que la fondation des maladies du cœur nous lance, nos jeunes réalisent l’importance de petits gestes dans leur vie de tous les jours. La santé de nos enfants nous tient à cœur! », rappelle la directrice de l’École des Pionniers, Mme Anik Duplessis.

Deux défis sont au menu de cette année. Le premier débutait le lundi 15 février dernier : Sois futé, écran fermé. Cette activité amusante a pour but de conscientiser les jeunes et leurs proches au nombre d’heures passées devant les écrans chaque semaine (téléphones intelligents, tablettes, jeux vidéos, télévision, etc.) et l’impact sur leur santé. Les jeunes s’engagent ensuite à réduire ce temps, afin de passer les heures gagnées à bouger ou à faire des activités plus santé. Les élèves ont d’ailleurs reçu en cadeau une bicyclette stationnaire Spark, afin de les remercier d’avoir accepté de relever les défis. Mais leur réel cadeau, c’est à eux-mêmes qu’ils le font, puisqu’une meilleure santé favorise un meilleur apprentissage, réduit l’obésité et augmente leur espérance de vie.

Le deuxième défi, Sois futé et bois santé, débutera en mai prochain et consiste à sensibiliser la communauté scolaire aux effets indésirables des boissons sucrées et à les renseigner sur comment faire des choix sains.

Joignez-vous à eux, transformez le panorama de votre collectivité scolaire afin de promouvoir la santé et l’éducation de nos enfants.

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » Être en santé à l’école et dans sa communauté

Haut de page