Blogue

par Eric Kennedy

L’école des Pionniers demande à Quispamsis de déclarer l’État d’urgence climatique

IMG_1978small
IMG_1988small
IMG_1982small

 

L’environnement est au cœur de la mission éducative de l’École des Pionniers de Quispamsis. Les élèves, préoccupés notamment par les changements climatiques et inspirés par la jeune militante suédoise Greta Thunberg, ont décidé de prendre les choses en main et de demander au Conseil municipal de Quispamsis le 5 février dernier de déclarer un état d’urgence climatique, afin de mettre en œuvre des lois plus écologiques dans la municipalité qui, on le rappelle, a été durement touchée lors des inondations du printemps 2018 et par le verglas en 2013 et 2018.

Cinq élèves ont remis une pétition de 400 noms au maire Gary Clark et à ses conseillers aux noms de tous les élèves de l’école des Pionniers. Diego Arseneault, Isabel Cormier, Leah Doucet, Chloé Ryder et Jacob Somers, tous des élèves de 5e année, ont fait une solide présentation de 10 minutes au Conseil municipal, afin de demander l’adoption de la Déclaration d’urgence climatique (DUC), comme l’ont fait avant eux des villes en Europe et aux États-Unis, 250 villes et municipalités québécoises, dont Québec et Montréal, de même que Vancouver et Halifax tout récemment.

« Les mots sont difficiles à trouver pour exprimer à quel point je suis fière de nos élèves! Le développement des compétences c’est ça! C’est se tenir debout pour ce qui te tient à cœur et suivre ton désir de vouloir faire une différence! » d’expliquer Mme Anik Duplessis, directrice de l’école des Pionniers.

Rappelons que la DUC, similaire à une déclaration d’état d’urgence en cas de désastre naturel (tremblements de terre, inondations, etc.), permet à un gouvernement municipal, provincial ou national de débloquer des fonds et d’instaurer des lois spéciales. Dans le cas qui nous concerne, les élèves demandaient l’abolition des sacs de plastique à usage unique dans la municipalité, entre autres choses.

Le maire et ses conseillers, bien qu’ils n’aient pas adopté la DUC, ont reconnu son existence et ont proposé aux élèves de rencontrer son comité de Gestion des changements climatiques, afin de lui présenter sa demande et qui sait, peut-être le convaincre d’implanter de nouvelles mesures? À suivre!

Une chose est certaine, nos élèves sont déterminés et ils mèneront leur mission jusqu’au bout !

 

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » L’école des Pionniers demande à Quispamsis de déclarer l’État d’urgence climatique

Haut de page