Blogue

par Eric Kennedy

SPFF 2012 : célébrer la francophonie d’ici et d’ailleurs

La 23e édition de la Semaine provinciale de la fierté française (SPFF) s’est terminée vendredi le 23 mars dernier. Pendant toute une semaine, le Centre scolaire Samuel-de-Champlain a vibré aux couleurs de l’Acadie et de la francophonie internationale. Même la température était en fête, avec un mercure fracassant des records et le soleil rayonnant sur tous les visages!

Toute l’école s’est réunie le lundi 19 mars pour le lancement de la SPFF. Tout ceux présents ont pu constater que l’école regorge de talent et de fierté, avec entre autres de superbes prestations telles que celle des jeunes de la maternelle et des classes de francisation avec leur interprétation du Ô Canada, ainsi que celle des Minimaniacs et des Musimaniacs. Plusieurs autres activités ont retenu l’attention des membres de la communauté scolaire et même saint-jeannoise pendant la semaine! D’abord, les Saint-Jeannois ont eu la chance d’assister à une représentation de Tintin et le secret de la licorne au cinéma Empire 10 dans la soirée de lundi. Près de 200 personnes se sont déplacées pour regarder la plus récente adaptation cinématographique de l’œuvre d’Hergé. Mardi, les élèves de la maternelle à la huitième année ont reçu de la belle visite : un conteux à la parlure amusante et colorée. En effet, le conteur Dominique Breau a littéralement charmé son jeune public grâce à  des histoires amusantes et attachantes. Le mercredi, les jeunes de la maternelle à la quatrième année avaient de belles activités à se mettre sous la dent, dont le fameux « labyrinthe de la culture », qui connaît toujours un immense succès. Même les Aigles bleus de Moncton étaient à l’école en après-midi, pour présenter leur campagne « Lire et bouger avec les Aigles » à nos jeunes de la 6e à la 8e. La journée s’est terminée avec une autre belle rencontre : Kim Thùy, une auteure montréalaise d’origine vietnamienne et gagnante du Prix du Gouverneur général 2010 pour son roman « Ru » a ému la quarantaine de jeunes et de membre de la communauté présents avec son récit autobiographique tantôt poignant, tantôt drôle.

Bref, que ce soit par la danse, la musique, des jeux comme La Fureur, un dîner à la fortune du pot international, des films ou des invités tous aussi inspirants les uns que les autres, nos jeunes de l’école ont vécu une SPFF 2012 qui est allée chercher cette fierté de parler la langue d’un peuple fier, en constante évolution et qui a définitivement son mot à dire autant sur cette terre d’Amérique que dans la mosaïque culturelle mondiale. À l’an prochain!

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » SPFF 2012 : célébrer la francophonie d’ici et d’ailleurs

Haut de page