Blogue

par Eric Kennedy

Les cordes d’Arianne

 

Arianne Caissie

 

 

Il y a de cela déjà deux décennies, un jeune gaspésien du nom de Kevin Parent faisait frissonner la francophonie canadienne avec Nomade sédentaire, ce qui le propulserait ensuite au sommet. Plus près de chez nous, Arianne Caissie, élève du Centre scolaire Samuel-de-Champlain, plus récente grande gagnante du concours Accros de la chanson, notamment avec sa chanson Cœur vagabond, pourrait bien emprunter une route similaire tellement elle a plusieurs cordes à… sa guitare.

La jeune femme originaire de Saint-Jean a commencé à jouer de la guitare lorsqu’elle avait 10 ans. Elle a appris les bases avec sa mère, puis s’est mise à pratiquer avec ses oncles, ses tantes et son père, qui sont tous musiciens, lors des réunions de famille. Ses cours de musique et la présence de Daniel Ouellette de Tradition dans les murs de l’école n’ont sûrement pas nui à l’éveil musical de la jeune femme de 17 ans, qui puise dans des influences diverses telles que Jack Johnson, Peter, Paul & Mary, Cœur de pirate et Adèle.

« Madame Annie a toujours su m’encourager dans les différentes péripéties de ma vie et m’a appris à développer mon oreille et à jouer différents instruments. Monsieur Daniel m’a souvent aidé avec l’écriture de chansons et m’a donné confiance pour monter sur scène et jouer mon matériel » confie la jeune femme.

Bien que Cœur vagabond ne soit pas directement tiré d’un évènement personnel, la jeune auteure-compositrice-interprète nous apprend que la chanson représente son côté indépendant, curieux et amateur de voyages. « Je crois que cette chanson résonne chez plusieurs personnes, parce que la chanson parle de suivre son cœur, de ne pas nécessairement faire ce que la société veut de nous ».

Le concours Accros de la chanson aura été un élément marquant et formateur pour Arianne. « Nous avons eu plein d’ateliers très intéressants, comme du banjo et des techniques de scène. Tous les jeunes avaient du talent, alors j’ai dû travailler très fort pour présenter le meilleur de moi-même » ajoute la jeune saint-jeannoise, qui aura un été fort occupé. En plus de lui paver la voie vers le Festival international de la chanson de Granby, le concours lui offrira la chance de suivre un camp d’une semaine à Petite-vallée en Gaspésie, la contrée de Kevin Parent. « J’ai aussi été approchée par la série Acoustica de Moncton et la FrancoFête. J’espère aussi pouvoir avancer sur un démo » nous confie la jeune femme, qui savoure présentement toutes ces opportunités que lui offre la vie.

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » Les cordes d’Arianne

Haut de page