Blogue

par Eric Kennedy

Inclusion et gentillesse dans la région de Saint-Jean

Afin de souligner la Journée nationale du chandail rose qui avait lieu ce mercredi 22 février, l’École des Pionniers de Quispamsis et le Centre scolaire Samuel-de-Champlain de Saint-Jean avaient prévu plusieurs activités ayant pour thème « Répandons la gentillesse ».

Les élèves de la maternelle à la cinquième année de l’École des Pionniers ont reçu de la belle visite mercredi. Kaiya Hemmings, une ancienne de l’école, est venue leur livrer un message d’amour et d’inclusion. Comme un rayon de soleil et avec sa joie de vivre contagieuse, elle a présenté une vidéo touchante sur l’inclusion réalisée avec l’aide de membres de sa famille. Cette jeune élève de 2e année a eu une journée chargée, puisqu’elle a également livré son message au Centre scolaire Samuel-de-Champlain le même jour aux jeunes de la maternelle à la quatrième année, et dans d’autres écoles de la région (en anglais cette fois).

Laurence Leduc, élève de 12e année du Centre scolaire Samuel-de-Champlain, s’est inspirée de « Cause pour la cause » de Bell pour créer le projet Sam_Cause dans le cadre de son cours de leadership. Elle avait remarqué la grande participation de ses camarades pour la cause du géant canadien des télécommunications et a décidé d’organiser des activités ayant pour but de rappeler à chacun l’impact quand on sème la gentillesse autour de soi. Mardi et mercredi, des jeux faisant la promotion de la gentillesse ont été organisés pendant les pauses et la jeune femme a été fort impressionnée par la participation des enseignants et des élèves confondus sur les médias sociaux et dans les corridors.

Même Martin Larocque, conférencier et acteur, en visite à Samuel-de-Champlain le jeudi 23 février pour faire une présentation sur l’intimidation, s’est prêté au jeu, posant fièrement avec Laurence Leduc et son slogan « Ta voix est plus forte que tu le crois – partage ta gentillesse – #Sam_Cause ». Ce dernier a livré avec verve et humour un message vibrant et inspirant sur les conséquences de l’intimidation.

Bref, cette semaine a rappelé aux élèves, aux membres du personnel et à la communauté que le respect d’autrui prend sa source dans le respect de soi-même. Et qu’un geste de gentillesse sème le bonheur de part et d’autre.

 

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » Inclusion et gentillesse dans la région de Saint-Jean

Haut de page