Blogue

par Eric Kennedy

Un habitat pour l’humanité, une brique à la fois

 

Patric Harrigan, élève de 12e année du Centre scolaire Samuel-de-Champlain de Saint-Jean, a la fibre humanitaire dans le sang. Il y a quelques années, par exemple, avec son équipe de natation, il avait organisé une collecte de fonds pour les victimes du tremblement de terre au Népal. Pour ce jeune homme qui aimerait devenir un médecin sans frontières, le projet Habitat pour l’humanité était donc tout désigné pour lui.

 

Quand Éloi Duguay, un ami de la famille, lui a parlé d’Habitat pour l’humanité en août 2016, Patric lui a promis qu’il y réfléchirait. Pour un jeune homme de 18 ans, partir dans un pays inconnu, dans un petit village reculé, loin des siens, ce n’est pas toujours évident. Mais n’écoutant que son cœur et surmontant ses appréhensions, Patric a présenté sa candidature pour devenir bénévole au sein du projet. En septembre 2016, même s’il était le plus jeune candidat de l’histoire de l’organisation à avoir tenté sa chance, Patric a franchi avec succès les étapes de sélection et recevait un appel qu’il pouvait partir aider à construire des maisons dans la mission de son choix.

 

« Au début, j’étais nerveux. La somme que je devais amasser était quand même importante, mais ma famille, mes amis et des employeurs de la région ont été d’une aide formidable ! » nous confie-t-il.  Patric devait amasser environ 3000 $ pour financer sa participation. Il devait ensuite payer son propre billet d’avion. Puis, en mars dernier, c’était le départ de son aventure. Il s’est envolé pour le Vietnam. Premier arrêt : Hô-Chi-Minh-Ville. Pour rejoindre son équipe. « Nous y avons passé deux jours. C’est une ville très moderne où les gens vivent dans un confort relatif. Ce fut un double choc pour moi quand nous nous sommes déplacés dans la province, où j’ai constaté avec tristesse que des gens vivaient dans des conditions vraiment misérables ». Pas d’eau potable, maisons précaires construites avec les moyens du bord, trop petites pour accommoder une famille. « L’humidité et la chaleur étaient aussi très étouffantes », se souvient-il.

 

Patric et son équipe ont construit deux maisons en 10 jours. « J’étais briqueteur. Nous étions encadrés par d’excellents entrepreneurs qui nous ont donné une formation. Quand nous avons eu notre cérémonie à la fin, c’était très émouvant ».

 

Lors de son départ pour la province de Long An, Patric avait comme mission de redonner l’humanité à des familles, une brique à la fois. Il était loin de se douter qu’il reviendrait changé par le pouvoir de l’altruisme et de l’entraide. « Aujourd’hui, quand je me plains, je me rappelle ces familles que j’ai rencontrées et leurs conditions avant qu’on arrive. Jusqu’à un certain point, j’envie leur résilience. Ils vivent heureux et pourtant, leurs conditions sont tellement précaires » conclut-il.

Les commentaires sont fermés.

Accueil » Blogue » Un habitat pour l’humanité, une brique à la fois

Haut de page