Vie pédagogique

École orientante

À Samuel-de-Champlain, l’avenir de nos jeunes se prépare aujourd’hui

  

Au Centre scolaire Samuel-de-Champlain, environ 150 élèves se préparent à leur manière au marché du travail. En effet, durant la semaine du 23 janvier 2012, ils participeront à un projet d’école orientante. Dans le cadre de ce projet, les élèves de la 9e à la 12e année rencontreront des employeurs à l’école ainsi que dans leur milieu de travail, pour ensuite faire part du fruit de leur expérience aux plus jeunes de l’école. L’aventure vous intéresse? Ils cherchent encore des employeurs qui partagent des intérêts en commun.

 

Après avoir identifié au préalable leurs intérêts à l’aide de plusieurs questionnaires et logiciels, les élèves ont été appelés à identifier des milieux de travail qui correspondent à leur profil. « Le projet d’école orientante auquel prendront part les élèves est particulièrement important, puisqu’il vise à confirmer ou infirmer leur choix de carrière » nous confie Nathalie Losier, conseillère en orientation à l’école et initiatrice du projet. « Tout au long du secondaire, les élèves auront quatre occasions comme celle-ci de vérifier leur intérêt pour un métier en particulier » précise-t-elle au sujet de l’initiative, qui se veut annuelle.

 

Tout au long de leur journée d’observation, les élèves prendront des notes, poseront des questions, tout ceci pour la phase deux de leur projet. « Les élèves reviendront en classes pour préparer un rapport pour leurs camarades plus jeunes, afin de faire profiter l’école du fruit de leur expérience » nous indique Georges Grondin, directeur adjoint à l’école, qui précise aussi que les employeurs n’ont pas à être bilingues ou unilingues francophones. « Nous connaissons notre réalité et comme nos élèves sont bilingues, ils peuvent travailler dans un milieu autant francophone qu’anglophone. C’est un bel atout qui joue en notre faveur ».

 

Autre aspect original rattaché au projet, les élèves devront regarder leur emploi choisi et tenter de prédire à quoi  il ressemblera dans 10 ans, comment les conditions de travail rattachées à ce dernier pourraient être améliorées, bref, comment innover et se préparer pour le XXIe siècle. « L’école est en pleine mutation et le monde du travail aussi. Au centre de tout ça, nous avons nos jeunes, qui sont la graine du changement. Et nos jeunes seront prêts à faire face à la musique » de conclure M. Grondin.

 

N’hésitez pas à contacter Georges Grondin (658-4613) ou Nathalie Losier (658-2143) si vous avez des questions ou des préoccupations concernant cette initiative.

Accueil » Vie pédagogique » Orientation » École orientante

Haut de page